iPad : Houellebecq est un geek comme les autres !

En quittant notre froid pays pour des contrées plus clémentes, je feuillète tranquillement les Inrocks quand, soudain, je tombe sur un article intitulé "2010 vu par Michel Houellebecq". La probabilité que je m'arrête sur le papier en question aurait été faible si le journaliste n'avait pas eu la bonne idée de choisir pour exergue : "pour l'annotation, l'iPad, c'est zéro" !

Passé la phase de stupéfaction : Houellebecq est un geek, j'entre plus en profondeur dans l'article est découvre que non seulement le Goncourt 2010 semble un amateur de nouvelles technologies, mais qu'en plus son analyse est plutôt fine. De là à lui recommander d'abandonner la littérature pour venir chroniquer sur France-iPad, il n'y qu'un pas... 

En 2010, donc, j'ai obtenu le prix Goncourt ; la France n'a guère brillé en Coupe du monde ; Apple a lancé son iPad. J'en ai acheté un courant octobre, six mois après sa sortie.
Oui, je pourrais résumer mon année comme ça : j'aurai passé la moitié de mon temps à me demander si j'allais acheter un iPad. Je faisais pourtant partie du coeur de cible (voyage beaucoup, lit énormément, pas tellement de force dans les bras) ; à l'évidence, je n'y voyais pas un achat anodin.
Alors, quoi ? Eh bien, pour la presse écrite, il me semble que c'est plié. Entre le verbe "s'informer" et un objet comme l'iPad, il y a une correspondance immédiate, native. Ceux qui n'ont pas achevé leur conversion numérique sont priés de s'activer un petit peu.
Les "beaux livres" me semblent, également, assez mal partis ; je ne les regretterai pas beaucoup. C'étaient des objets lourds, intransportables ; et l'impression couleurs de bonne qualité a toujours posé des problèmes difficiles, dès qu'on veut un peu de luminosité et de contraste ; l'écran, par nature, convient mieux.
Et puis, avoir tout Turner, tout Kandinsky et tout Klimt sur une tablette numérique légère... avec, en plus, quelques photos de femmes nues, de déserts, de nébuleuses... avec la possibilité de zoomer indéfiniment sur n'importe quel détail... Pourquoi s'en priver ?
La bande dessinée pose un problème intéressant, que je ne suis malheureusement pas compétent pour traiter ; mais j'ai l'impression qu'il y aura une évolution du langage, une organisation différente des cases.
Bon, je cesse de tourner autour du pot, j'en viens à mon vrai sujet : ET LES LIVRES ? Eh bien, l'objet présente de réelles qualités (le format, le poids sont parfaits) ; pourtant, ce n'est pas encore ça ; et, même, j'ai l'impression que ça ne le sera jamais. D'abord j'annote mes livres, et même beaucoup ; et pour l'annotation, l'iPad, c'est zéro : sélectionner, double-cliquer, ouvrir un affligeant clavier virtuel...
Non, l'écriture manuscrite reste le seul moyen efficace de suivre la vitesse et les bifurcations de la pensée. Ma réticence à la lecture sur iPad est au fond du même ordre que celle à l'écriture sur ordinateur.
Mais il y a aussi, je l'avoue, autre chose. Serais-je un vieux pervers hédoniste affligé d'un fétichisme pour le papier ? Oui, il y a de ça : je suis un vieux pervers hédoniste affligé d'un fétichisme pour le papier. Je l'aime crémeux, léger, pas trop blanc, un peu épais pour qu'on sente l'impact des caractères (de préférence des Bodoni, quoique les Baskerville et les Cambria aient leur charme). La reliure sera de carton fort (le livre doit tenir sur sa tranche), colorié.
Certaines de mes éditions étrangères (Knopf, Dumont, De Arbeiderspers) approchent de mon idéal, et cela dès maintenant, de mon vivant ; en France, en général, il faut attendre un peu plus. C'est vrai qu'être lu uniquement sur iPad m'attristerait un peu ; j'aurais l'impression qu'il y a moins de désir, moins d'amour. Sans parler des pirates, évidemment.
Et voilà que le progrès technologique me pousse à passer brutalement aux aveux, alors que j'aurais pu, sans inconvénient, minauder sur le sujet pendant vingt-cinq années supplémentaires : oui, je lis pour éprouver du plaisir. Et j'écris pour en donner."

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire


"France-iPad : le meilleur blog iPad !" - Steve Jobs ;-)
 
Copyright 2012 www.France-iPad.net
Powered by Blogger